Aller au contenu principal

éhop au coeur des pratiques d'accompagnement au changement

C’est reconnu et rationnel : le covoiturage est une solution pertinente pour optimiser l’usage des véhicules en circulation. Or, il est difficile de faire changer les habitudes de déplacement des personnes. Le changement est un chemin qui suit plusieurs étapes avant de mener vers de nouvelles habitudes.

Accompagnement

Etape 1 : Préparer le changement

 

Au quotidien, nous nous déplaçons de manière routinière, sans se demander, pour chaque trajet, quel serait le mode de déplacement le plus rationnel. Nous fonctionnons de manière économique, en reproduisant toujours les mêmes habitudes. Nous avons même tendance à ne pas vouloir entendre d’arguments qui viendrait contredire nos habitudes et nos choix.

Pour changer ce fonctionnement routinier, il faut donc informer, sensibiliser mais aussi débattre sur le covoiturage pour que les personnes soient au courant de cette option et qu’elles commencent à considérer le covoiturage comme une alternative envisageable. Ainsi, selon le contexte et les objectifs visés par nos actions, nous pouvons, par exemple utiliser la méthode dite de « porteur de parole » pour susciter le débat sur la place publique et essaimer nos informations sur le covoiturage. Nous ne cherchons pas à convaincre mais bien à donner la possibilité à tous de s’interroger sur ses pratiques et de nous faire part de son opinion.

Il nous semble également indispensable de susciter la curiosité et l’attrait en proposant des animations terrain différentes

Suspense, nous avons de nouvelles animations prévues en septembre que nous viendrons vous présenter ici prochainement ...

Testimoniaux
Forum

Etape 2 : Changer

 

Rompre avec ses habitudes sans prendre trop de risques tout en étant accompagné permet d’essayer plus facilement le covoiturage. Le test sur une période donnée permet d’entrer dans un cercle vertueux : plus on pratique le covoiturage, plus on le maitrise (plus de peur sur nos passagers, plus la peur d’arriver en retard, …), plus on l’apprécie (on en voit les avantages : plus économique, plus convivial, …), plus on veut/peut l’utiliser, plus on devient performant (je mets en place un réseau de covoitureurs pour continuer à covoiturer pendant mes vacances, …)

Pour exemple, en 2017, nous avons innové en développant une méthodologie, des outils et un dispositif permettant de lancer un «Défi Covoiturage » aux salariés d’une zone d’activité ou au sein d’une même entreprise. Grâce à ce type d’animation terrain, nous pouvons obtenir de bons résultats.

Découvrez plus en détails le dispositif "défi-covoiturage" avec l'exemple de la zone de Beaulieu

défi covoiturage

 

Etape 3 : Pérenniser

 

Même une fois que la personne a choisi de tester le covoiturage, il est indispensable d’être présent dans la construction de nouvelles habitudes : les anciennes routines sont ancrées, peuvent être difficiles à faire évoluer et le moindre obstacle peut faire revenir en arrière. A cet effet, éhop a développé une véritable expertise dans l’accompagnement des covoitureurs avec un pôle de mise en relation dédié aux usagers.

Qu’il soit volontaire pour essayer, covoitureur débutant ou expérimenté, il y a toujours une personne qui pourra répondre à leur question, les aider à trouver le covoitureur idéal ou encore écouter leur besoin pour faire évoluer nos pratiques.